Tout sur l'immobilier à Colombes et alentours
louer sa résidence principale à Colombes Hoche
Louer un bien

Comment louer sa résidence principale en saisonnier ?

Les vacances approchent, vous prévoyez de partir quelques semaines, et vous envisagez de louer votre logement en votre absence ? C’est une bonne idée, qui pourrait vous permettre de dégager un revenu complémentaire. Mais est-ce possible ? Peut-on louer sa résidence principale à Colombes Hoche en saisonnier ? Quelles sont les conditions à respecter ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir pour louer sans stress et en toute légalité une résidence principale à des touristes !

Quelles conditions pour louer sa résidence principale à Colombes Hoche durant les vacances ?

Mettre sa résidence principale, c’est opter pour une location saisonnière. Elle consiste à louer un logement meublé pour une courte durée, allant d’une journée à quelques semaines, et de laisser le locataire profiter pleinement du bien immobilier, sans que vous soyez présent.

Ce type de location est permis à condition de ne pas dépasser la limite de 90 jours par an au même occupant. Dans certaines communes, cette limite s’allonge à 120 jours.

Avant de louer sa résidence principale à Colombes Hoche, il est important de se renseigner sur les règles propres à chaque commune. Le dépôt d’une déclaration préalable de la location saisonnière est parfois requis.

En outre, certaines communes imposent une taxe de séjour, à réclamer auprès de l’occupant, notamment s’il ne passe pas par les plateformes de locations saisonnières (le cas échéant, la plateforme se charge de cette collecte).

Et sachez que l’obligation de décence du bien reste valable même pour du saisonnier.

Il est également essentiel de vous assurer que la copropriété vous autorise à louer votre résidence principale à Colombes Hoche. Dans certains cas, une clause « d’habitation exclusivement bourgeoise » est intégrée dans le règlement de copropriété, interdisant toute activité professionnelle dans le bâtiment.

Cas particulier : la sous-location d’une résidence principale par son locataire

Les locataires qui louent leur résidence principale à l’année peuvent également sous-louer leur logement pendant les vacances. Cependant, ils sont soumis à des conditions strictes. Une autorisation écrite du propriétaire bailleur est obligatoire, même si la sous-location ne dure qu’une nuit. Un manquement de ce document peut justifier l’annulation du bail, et le remboursement des loyers empochés lors de la sous-location, avec les éventuels dommages et intérêts.

De plus, le locataire doit respecter un plafond de loyer. La totalité des nuitées pendant le mois ne doit pas dépasser le montant du loyer.

louer sa résidence principale à Colombes Hoche

Les mesures de précautions à prendre avant de louer sa résidence principale en saisonnier

Les risques que vous encourez en décidant de louer votre résidence principale à Colombes Hoche ne sont pas négligeables, et doivent être pris en compte dans votre projet. D’où l’intérêt de prendre des précautions :

  • Soyez précis et détaillé dans le descriptif du bien dans l’annonce de location.
  • Précisez le montant de la location par nuitée.
  • Établissez un contrat de location mentionnant le montant du loyer et les dates réservées.
  • Réalisez un état des lieux d’entrée et de sortie, en présence du locataire.
  • Assurez-vous de souscrire une assurance habitation pour la couverture des éventuels dommages.
  • Protégez votre connexion internet.
  • Les occupants doivent être informés sur les règles de copropriété.

La déclaration des revenus tirés d’une location saisonnière

Louer votre résidence principale à Colombes Hoche en saisonnier pendant les vacances suppose aussi de déclarer les revenus issus de la location, même s’ils ne sont pas élevés. Comme il s’agit d’une location meublée, les loyers doivent être déclarés comme des revenus BIC.

Enfin, vous devez aussi savoir que l’obtention d’un numéro de SIREN est indispensable pour la location saisonnière. Pour l’obtenir, vous devez vous inscrire au répertoire Sirène de l’INSEE. Notez que la procédure est gratuite. Ce numéro doit être présenté au moment de réaliser la déclaration complémentaire de revenus.

Article écrit par:

Ayant toujours habité à Colombes, je suis à l’origine issue d’une formation informatique. Fruit d’une réelle reconversion professionnelle, mon envie d’entreprendre et ma volonté de m’investir pour plus de proximité avec mes clients m’ont fait rejoindre en 2010 la création de l’agence pour y apporter mes compétences. Amateur des bonnes tables, j’aime partager avec mes clients mon expertise locale pour qu’ils profitent des nombreux atouts de la ville de Colombes et ses environs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardons le contact !

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer