Tout sur l'immobilier à Colombes et alentours
Faire gérer un bien

Louer votre appartement à Colombes en toute sérénité, c’est possible !

Ah, la mise en location, c’est une option si attirante ! Dommage qu’elle rime trop souvent avec « complications », n’est-ce pas ? Vous ne savez jamais par où commencer, ni comment diffuser votre annonce pour qu’elle touche un maximum de candidats à la location. Et une fois que les futurs locataires débarquent pour les visites, c’est la panique totale : comment choisir le meilleur occupant ? Au feeling ? En écoutant leurs douces promesses ?

Non, vraiment, louer son appartement à Colombes n’est pas de tout repos. Vous pensiez qu’il serait plus facile d’opter pour cette solution plutôt que de vendre votre bien immobilier, mais les difficultés s’accumulent rapidement.

Heureusement, nous sommes là pour vous aider ! Suivez une par une ces 5 étapes clés, et votre projet de mise en location se déroulera à merveille. Pas d’angoisse, pas de prise de tête – et que du bonheur en perspective !

Voici comment.

CTA_KLH

1. L’étape de la promotion (bien diffuser son annonce pour louer son appartement à Colombes)

Avant de louer son appartement à Colombes, il y a tout un travail de promotion à faire. Normal : on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, et on n’attire pas des locataires sans leur signaler qu’on a un bien (parfait, sublime) à louer.

Dans le même temps, cette étape préalable vous permet de bien viser vos futurs locataires. Pour cela, vous allez rédiger une annonce immobilière réellement efficace, un peu sur le même modèle qu’une annonce de vente (il faut en substance y indiquer les mêmes informations, plus le montant du loyer et des charges locatives). Et préciser pour quels types de locataires votre appartement est plutôt propice – un étudiant pour un studio proche d’une gare (Colombes, Le Stade, La Garenne-Colombes, Les Vallées) ; un jeune couple pour un 2 pièces situé au Centre de Colombes ; une famille pour un grand appartement ; etc.

Il ne vous reste plus qu’à optimiser la diffusion de cette (merveilleuse) annonce ! Ici, tout est bon pour toucher un maximum de locataires potentiels :

  • Les portails d’annonces sur Internet, bien sûr – ils jouissent d’une fréquentation énorme, mais attention aux options payantes qui vous sont proposées !
  • Les journaux locaux, à Colombes mais également dans les villes limitrophes (Argenteuil, Asnières-sur-Seine, Courbevoie, Nanterre) et dans toute la partie nord du département des Hauts-de-Seine, et même jusqu’à Paris (louer son appartement à Colombes permet de toucher des personnes qui travaillent dans la capitale ou partout en petite couronne parisienne).
  • Le bouche à oreille : une arme toujours très efficace quand on cherche à louer son appartement à Colombes (comme partout ailleurs). Parce que la boulangère, le marchand de journaux et le coiffeur peuvent vous faire une énorme publicité !

Dans la mesure du possible, préférez une promotion locale. C’est toujours un avantage que d’avoir des locataires qui vous sont envoyés par quelqu’un que vous connaissez déjà, même de façon allusive !

louer son appartement à Colombes

2. L’étape de la présélection des candidats à la location (instaurez tout de suite vos règles !)

Vous n’apprendrez rien si l’on vous dit que louer son appartement à Colombes en revient à recevoir, pour le moins, des centaines de candidatures… par semaine ! Dans une zone tendue comme l’est la région parisienne, ce n’est pas une surprise. Peut-être avez-vous vécu cette situation quelques années plus tôt, en tant que candidat locataire : des dizaines de personnes qui viennent visiter ensemble un appartement, des gens qui attendent dans l’escalier…

Vous n’avez pas envie de ça, n’est-ce pas ?

Alors, commencez par opérer une présélection. D’abord en ciblant vos locataires de façon précise (voir étape précédente). Inutile de perdre du temps avec des familles qui viennent visiter un studio, ou des étudiants qui se disent intéressés par votre charmant 5 pièces tout meublé place du Général Leclerc – et qui sera de toute façon trop grand pour eux.

Préparez ensuite les visites en amont. De toute façon, pour louer son appartement à Colombes, il faut obtenir des garanties. Alors, autant prévenir immédiatement les candidats à la location qu’ils devront réunir certaines pièces justificatives dans leur dossier, notamment :

  • Une pièce d’identité,
  • Des bulletins de salaire ou des bilans comptables (généralement les 3 derniers mois/les 3 derniers bilans),
  • Un contrat de travail ou toute autre attestation équivalente (par exemple un extrait Kbis pour un indépendant), ou bien encore un certificat de scolarité s’il s’agit d’un étudiant,
  • Un avis d’imposition (le dernier),
  • Un justificatif de domicile (attestation d’hébergement, les 3 dernières quittances de loyer, la dernière taxe foncière payée, etc.),
  • Un RIB.

Enfin, un bailleur exige parfois un cautionnement pour louer son appartement à Colombes. Vous êtes en droit de le faire, mais il vous faudra alors demander les mêmes documents pour le garant de votre locataire – ainsi qu’un acte de caution solidaire rempli et paraphé.

3. L’étape des visites et des rencontres avec les futurs locataires (agissez comme un professionnel !)

La présélection passée, les visites vont commencer. Étant donné que vous n’êtes pas le seul bailleur à louer son appartement à Colombes, et que les besoins des locataires potentiels peuvent grandement différer, pensez également à préciser tout de suite la date voulue pour le début de la location. C’est important, car vous ne pourrez pas attendre qu’un locataire emménage six mois plus tard, de la même façon que lui ne pourra pas forcément patienter trois mois que vous libériez le logement avant de pouvoir s’installer.

Les visites, donc. Pour certains bailleurs, c’est l’étape la plus intéressante du processus de location : vous établissez un contact physique avec vos futurs locataires. Cela dit, pour que tout se passe au mieux, il vous faut prendre cette phase au sérieux. Et agir comme un professionnel. Ce qui veut dire :

  • Bien montrer toutes les pièces et les parties communes, sans oublier la cave s’il y en a une.
  • Apporter un maximum de renseignements sur l’appartement, qu’il s’agisse du fonctionnement de la chaudière ou des règles de vie commune dans l’immeuble.
  • Ne pas dissimuler les points négatifs du logement, mais parvenir à les pondérer. La fenêtre du salon donne sur le boulevard de Valmy ? Oui, il y a un peu de bruit, mais heureusement vous avez installé du double vitrage. Le voisin du dessus est pianiste professionnel ? Il ne joue que dans l’après-midi, et il le fait très bien. Soyez honnête : personne n’a envie de louer son appartement à Colombes pour que le bail soit résilié au bout de trois mois à cause d’un problème caché.
  • Parler du quartier et des commodités : la proximité d’un arrêt de tramway (Victor Basch ou Parc Pierre Lagravère) ou d’une gare, les commerces, les écoles, la possibilité de rejoindre le Bois de Boulogne facilement en bus, etc. Bref, replacez votre appartement dans son environnement !

Un petit conseil ?

En voici même deux :

  • Pas de visites collectives ! Vous allez perdre un peu de temps à organiser des visites individuelles, mais vous y gagnerez au change. Plus d’intimité, c’est aussi une façon de mieux connaître vos futurs locataires, et de pouvoir poser plein de questions afin de choisir en toute connaissance de cause (voir étape 4).
  • Pas de visites à l’improviste quand on a déjà un locataire ! Quand on veut louer son appartement à Colombes et qu’il y a déjà un occupant, il faut définir avec lui des plages horaires qui l’arrangent.

louer son appartement à Colombes

4. L’étape de la sélection des meilleurs locataires pour votre appartement (4 questions à se poser pour bien choisir !)

Si vous avez bien travaillé, vous recevrez essentiellement de bons candidats potentiels. Mais il va falloir tout de même opérer un choix : on ne peut pas louer son appartement à Colombes à dix personnes à la fois. Et on n’a pas envie non plus de faire le mauvais choix (le fameux locataire qui ne paie pas ses loyers, qui organise des fiestas de tous les diables chaque soir, ou qui amène avec lui son charmant bulldog de compagnie qui va tout détruire à l’intérieur).

La sélection doit être pragmatique. Pour cela, il y a 4 questions à vous poser sur chaque locataire potentiel :

  1. Est-ce qu’il a l’air sérieux ?
  2. Est-ce qu’il est solvable ?
  3. Est-ce qu’il a une situation financière stable (et peu importe qu’il soit salarié, étudiant ou indépendant) ?
  4. Est-ce qu’il peut avoir un garant ?

Au final, louer son appartement à Colombes est souvent une question de feeling. Vous devez sentir votre locataire, appréhender son sérieux et sa rigueur. Débarrassez-vous des a priori : non, une jeune femme ne sera pas forcément plus sage/plus propre/moins bordélique qu’un jeune homme. Non, un locataire jouissant de hauts revenus ne sera pas nécessairement meilleur payeur qu’un locataire qui n’a pas grand-chose mais qui met un point d’honneur à verser son loyer.

En plus, de nombreux dispositifs de protection existent pour les locataires en situation délicate (Visale, garantie contre les loyers impayés, etc.) – à ceci près que ces options excluent généralement la possibilité de demander un garant. En d’autres termes : garant ou garantie, il faut choisir !

Bref, faites-vous confiance, mais soyez tout de même rigoureux dans votre choix. Il faut trouver un bon équilibre entre les deux. Et louer son appartement à Colombes non pas au plus riche ou au mieux doté, mais au meilleur des locataires (de votre point de vue).

louer son appartement à Colombes

5. L’étape de la remise des clés (préparez soigneusement vos documents administratifs !)

Vous y êtes presque ! Le plus dur est passé. Une fois le locataire choisi, louer son appartement à Colombes ne relève plus que de quelques démarches administratives – certes indispensables, mais assez rapides.

On commence avec le contrat de location. C’est là que vous allez décider du type de bail que vous souhaitez signer : meublé ou nu, pour 1 an ou 3 ans, etc. Pour plus de renseignements, consultez notre article de conseils à la location (ils concernent les maisons, mais les types de baux sont identiques).

On poursuit avec l’état de lieux. En gros, il s’agit de faire le tour du logement avec votre locataire pour noter tout ce qui va/ne va pas, avant de lui remettre les clés. Si c’est un meublé, il faudra notifier chaque petite chose mise à disposition, histoire de pouvoir faire une vérification finale lors de la sortie des lieux. Vous trouverez tous les détails sur l’article consacré à l’état des lieux !

Et voilà ! Votre appartement colombois est loué !

Une fois qu’on connaît les étapes de mise en location et qu’on maîtrise les données du problème, louer son appartement à Colombes n’est plus tellement un souci. Finie, la prise de tête ! Il suffit de bien suivre nos conseils pour trouver le locataire idéal.

Et en cas de doute, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la gestion locative : nous sommes à votre écoute !

Article écrit par:

Avatar

Originaire de Colombes, j'y ai fait une grande partie de ma scolarité jusqu'à en devenir agent immobilier en 2003. Passionné par mon métier, et avec la volonté d'aider mes clients à concrétiser leurs projets de vie, j'ai poursuivi dans cette voie en créant en 2010 ma propre agence immobilière à Colombes, ma ville de cœur. Avec un attrait prononcé pour les nouvelles technologies, je suis en constante recherche d'innovation pour en faire profiter nos clients !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardons le contact !

Partagez5
Tweetez
Partagez2
Enregistrer